Considéré comme l’égal francophone de Wizkid, le chanteur et aussi musicien Fally Ipupa mène depuis 2006 une carrière couronnée de succès. Trois albums, des tournées dans le monde entier. Et aussi des stades de tout le continent africain au Zénith de Paris, les USA. Fally a su aussi transcender les genres et s’élever au-delà même des frontières africaines. Il mêle habilement musiques traditionnelles congolaises (rumba, ndombolo). Mais aussi sonorités urbaines plus « occidentales ». Une typologie qui fait de Fally un artiste courtisé par les musiciens du monde entier.

Fally Ipupa avait fait sensation en collaborant avec Booba en décembre dernier sur le titre « Kiname ». Une collaboration gagnante sachant que la vidéo a été visionnée plus de seize millions de fois. Il nous revient avec son nouvel album ou il a collaboré avec de nombreux artistes.


Deux mois après le single « Kiname », le chanteur à succès congolais ne s’est pas arrêté là. L’artiste a publié le clip-vidéo du morceau « Eloko Oyo ». Un titre plus destiné à sa fan base d’origine. D’ailleurs, la vidéo a rencontré elle-aussi un engouement car elle a été regardé plus de dix millions de fois.


Aujourd’hui, le chanteur est enfin prêt pour sortir son nouvel album TOKOOOS qui est prévu pour le 7 juillet prochain. Un nouvel opus où l’on retrouvera de nombreux artistes de la culture urbaine dont Booba, MHD, Shay, Aya Nakamura ou encore le duo KeBlack & Naza. Le nouveau projet de l’artiste sera en précommande ce vendredi avec le morceau « Bad Boy » en featuring avec la chanteuse Aya Nakamura.