Eminem et Busta Rhymes ont du souci à se faire…

Concurrent Eminem

On connait évidemment la capacité de certains artistes US à débiter un nombre impressionnant de mots à la minute ou dans un morceau, mais ce que l’on sait moins c’est que d’autres rappeurs bénéficiant d’une notoriété moindre leur font concurrence.
1900, c’est donc le chiffre du jour et plus exactement le nombre de mots que contient le morceau « La Catedra », un titre de 12 minutes interprété par le portoricain Residente. Il établit ainsi un nouveau record du nombre de mots débités en un seul morceau. Il détrône le rappeur britannique Harry Shotta qui détenait jusqu’à maintenant ce record particulier avec 1771 mots ! Le tout certifié par le Guinness, évidemment. Autant dire qu’Eminem et son classique « Rap God », morceau sur lequel il alignait quelques 1560 mots (6,46 mot par seconde), se retrouvent relégués en troisième position. Il peut cependant se targuer d’autres records, comme celui d’avoir fait entrer son tube « Stan » dans le dictionnaire, ou d’être l’artiste à avoir vendu le plus d’albums en première semaine…
Residente – La Catedra: Nouveau record

Harry Shotta – Animal: Ancien record

Eminem – Trap God: lointain record…

Residente, un habitué des records

Residente, de son vrai nom René Perez Joglar, est un rappeur, auteur, compositeur, producteur portoricain. Il est également le co-fondateur du duo Calle 13 avec lequel il a remporté 25 Grammy Awards. Il est donc à ce jour l’artiste latin le plus récompensé. Il fut notamment primé à l’occasion du Sommet Mondial de la paix en 2015, où chaque année une personnalité issue du monde de la culture et du spectacle se voit remettre un prix Nobel. Il a donc reçu cette fameuse distinction en guise de remerciements pour ses textes et son engagement dans de nombreuses causes humanitaires et sociales. Residente est donc aussi le premier artiste latin à avoir reçu une telle récompense, un autre record à son actif.
Il agit depuis de nombreuses années auprès de l’Unicef en aidant la jeunesse en Amérique Latine mais aussi auprès d’Amnesty International, une association militant pour le respect des droits de l’homme. Côté musique, Residente a récemment sorti un premier album solo du même nom, où se mêlent de multiples influences: urbaines, latines, asiatiques et slaves. Un mélange savamment orchestré pour accompagner ce kickeur hors-pair, dont Eminem et Busta Rhymes devraient se méfier…